Predict'Eyes

Calculer la couleur des yeux de votre futur bébé

Calculateur


Cliquez sur chaque personnage pour modifier la couleur de ses yeux

Couleur des yeux : Indéfinie
Couleur des yeux : Indéfinie
Couleur des yeux : Indéfinie
Couleur des yeux : Indéfinie
Couleur des yeux : Indéfinie
Couleur des yeux : Indéfinie

Couleur des yeux du bébé





Comment ça marche


La détermination de la couleur des yeux d’un individu est un phénomène complexe et fascinant, surtout quand la naissance d’un nouveau bébé approche.

De quelle couleur les yeux de mon bébé pourront-ils bien être ?
Qu’elles sont ses chances d’avoir les yeux marron, les yeux bleus ou les yeux verts ?

Les réponses suivantes sont des explications très simplifiées, la détermination de la couleur des yeux d’un individu dépend de beaucoup plus de paramètres que ceux cités ci-dessous.

Ce mode de calcul ne prend en compte que trois couleurs d’yeux théoriques : marron, vert et bleu. Les résultats donnés par ce calculateur ne sont qu’une estimation du pourcentage de chance d’avoir un bébé ayant les yeux d’une de ces trois couleurs.

Deux gènes principaux ont été détectés comme déterminants pour la couleur des yeux : EYCL3 (porté sur le chromosome 15) et EYCL1 (porté sur le chromosome 19). Le gène EYCL3 va déterminer la quantité de mélanine présente dans notre œil : couleur yeux clairs ou yeux foncés. Sa valeur peut être : B (Brown, où marron en français) ou b (Blue, ou bleu en français). Le gène EYCL1 déterminera la couleur bleue ou la couleur verte de nos yeux. Sa valeur peut-être : G (Green, vert en français) ou b (Blue, bleu en français).

Sur chaque chromosome, nous avons deux allèles différents qui nous viennent de notre mère ET de notre père.

Ces gènes ont un rapport de dominance/récessivité entre eux, c’est-à-dire que certains gènes auront le dessus par rapport à d’autres. Le gène B est dominant sur le gène b, et le gène G est dominant sur le gène b. Le gène b est toujours récessif.

Par exemple, un individu ayant les yeux marron peut avoir la combinaison :

Chromosome 15 (gène EYCL3) : Allèle 1 => B, allèle 2 => b, Gène dominant => B

Chromosome 19 (gène EYCL1) : Allèle 1 => b, allèle 2 => b, Gène dominant => b

La couleur déterminée par le gène EYCL1 est bleue, mais celle déterminée par le gène EYCL3 est marron. Finalement, cet individu aura les yeux marron, car le gène EYCL3 (ayant comme valeur B) sera dominant sur le gène EYCL1 (ayant comme valeur b).

La notion de couleur « indéfinie » correspond à un individu dont on ne connaît pas la couleur des yeux. Ce qui signifie qu’il peut posséder une des seize combinaisons possibles pouvant déterminer la couleur de ses yeux.

Sur les seize combinaisons possibles : douze correspondent à la couleur marron, trois à la couleur verte, et une à la couleur bleue.

Voici les seize combinaisons possibles :

BB GG => BROWN
BB Gb => BROWN
BB bG => BROWN
BB bb => BROWN
Bb GG => BROWN
Bb Gb => BROWN
Bb bG => BROWN
Bb bb => BROWN
BB GG => BROWN
BB Gb => BROWN
BB bG => BROWN
BB bb => BROWN
Bb GG => GREEN
Bb Gb => GREEN
Bb bG => GREEN
Bb bb => BLUE

Lorsque nous connaissons la couleur des yeux d’un individu, nous pouvons déterminer les combinaisons possibles lui correspondant. Lors de la procréation, les chromosomes du futur bébé seront constitués de l’un ou l’autre des allèles de chacun des parents.

Nous pouvons donc calculer toutes les combinaisons possibles constituées à partir de celles déterminées par la couleur des yeux de chaque parent.

Par exemple :

- Pour deux parents ayant les yeux marron, le nombre de combinaison possible est de 331776 !!!

- Pour deux parents ayant les yeux bleus, le nombre de combinaison possible n’est plus que de 16 (mais toutes égales à « bb bb »).

En utilisant ce mode de calcul, nous nous apercevons que deux parents ayant les yeux bleus ET/OU verts ne peuvent avoir un enfant ayant les yeux marron. Alors qu’en réalité c’est possible ! Même si les possibilités sont minimes, elles prouvent donc les limites de ce mode de calcul.

C’est pour cela que le calculateur est « truqué » lors de l’affichage du résultat final dans le cas où les deux parents auraient les yeux verts ET/OU bleus, pour indiquer un pourcentage minimum de chance, correspondant à la réalité, que l’enfant ait les yeux marron.

Frequently asked questions


Chez l'être humain, l'œil est un organe qui détecte la lumière et constitue la base du sens de la vue. Sa fonction est de transformer l'énergie lumineuse en signaux électriques qui seront envoyés au cerveau à travers le nerf optique. L’oeil humain fonctionne d'une manière très semblable à celle de la plupart des vertébrés et de certains mollusques.

Il est constitué :

  • D’une lentille appelée le cristallin, qui est réglable en fonction de la distance ;
  • D’un "diaphragme", appelé pupille, dont le diamètre est réglé par l'iris ;
  • Et d’un tissu sensible à la lumière, qui est la rétine.

La lumière pénètre à travers la pupille, traverse le cristallin et est projetée sur la rétine, où elle est transformée, grâce à des cellules appelées photorécepteurs, en impulsions nerveuses qui seront acheminées via le nerf optique pour atteindre le cerveau.

La couleur ou teinte des yeux d’un être humain ne change que très peu au cours de notre existence, mis à part pendant les premiers de notre vie où la couleur de nos yeux de bébé n’est pas encore complètement déterminée.

Mais certaines maladies, ou accidents graves peuvent légèrement transformer la couleur de nos yeux.

Une autre cause du changement de couleur des yeux d’un individu est le fait que certains possèdent un iris ou la mélanine n’est pas réparti uniformément, ce qui donne un iris de plusieurs couleurs. Selon différentes variations extérieures(comme l’ensoleillement), ou physiologiques (pression sanguine), la couleur perçue par les individus vous observant peut différer.

La couleur des yeux dépend du type et de la quantité de pigment que possède l'iris. Ce pigment, appelé mélanine, est une protection naturelle des yeux contre les rayons ultraviolets.

Lors de l'évolution de l'espèce humaine, au cours des siècles, une plus grande quantité de mélanine s'est développée dans les zones plus ensoleillées (yeux bruns, yeux noirs, yeux marron) et moins de mélanine (yeux gris, yeux bleus, yeux verts) dans les zones moins lumineuses.

Beaucoup de gens, pour des raisons esthétiques, veulent changer la couleur de leurs yeux et, jusqu'à présent, le seul moyen est l'utilisation de lentilles de contact cosmétiques qui, si elles sont bien adaptées, est une méthode sûre.

La répartition de la couleur des yeux des êtres humains sur notre planète est loin d’être homogène. Cette répartition varie énormément selon les zones géographiques et les ethnies représentées.

Les couleurs des yeux varient du bleu, vert brun, ambre, châtain, presque noir, gris ou même multicolore ! Mais on peut les classer en trois principales catégories : le bleu, le vert et le marron.

La couleur la plus représentée dans le monde est la couleur marron, avec environ 75% de la population mondiale, vient ensuite la couleur des yeux bleus avec environ 23% et enfin la couleur verte avec moins de 2%.

Les lois de Mendel ont été développées par un chercheur en génétique, considéré comme le père de la génétique: Gregor Mendel. Ce scientifique a mené des expériences qui ont permis l'élucidation des éléments fondamentaux de l'hérédité, un exemple de loi de Mendel est la prédiction des traits de descendants par les caractéristiques des parents d'une espèce animale ou végétale.

Ce scientifique a été inventé quelques-uns des termes les plus connus de la génétique, comme les termes « dominants » et « récessifs », qui sont des facteurs d'hérédité présents dans les caractéristiques et les traits héréditaires des organismes à travers les trois lois de Mendel. Qui sont : "Loi d'uniformité des hybrides de première génération", "Loi de disjonction des allèles" et "Loi de ségrégation indépendante des caractères héréditaires multiples".

Les yeux verts sont le produit de quantités modérées de mélanine. Le vert est une couleur intermédiaire entre les tons bruns et les tons bleus ou gris.

Les gènes impliqués sont EYCL1 et EYCL3. Ainsi, l'allèle dominant pour EYCL1, conjugué à un allèle quelconque pour EYCL3, à l'exception de l'allèle dominant de ce dernier, conduit à la couleur verte des yeux. Il est originaire d'Europe et seulement 2% de la population mondiale a cette couleur d'yeux.

Peu après la naissance, beaucoup de bébés ont les yeux bleus, même si leurs parents ont les yeux marron, car les protéines de mélanine responsables de la pigmentation de l’iris n’ont pas encore été toutes libérées.

C'est la variation des niveaux de ce pigment, associée à l'effet de l'interférence lumineuse, qui donne naissance à l'ensemble des couleurs des yeux que nous connaissons. Selon la quantité de mélanine présente, l'œil peut apparaître brun foncé, clair, noisette, vert, gris ou bleu.

En 2008, une équipe de chercheurs de l'Université de Copenhague a découvert une mutation génétique particulière régulant une protéine nécessaire à la production de mélanine.

Selon Hans Eiberg, qui a dirigé la recherche, cette découverte génétique suggère que toutes les personnes aux yeux bleus qui nous entourent actuellement sont les descendants d’un seul être humain, qui aurait probablement vécu entre moins 6000 et moins 10 000 ans.

Eidberg soutient que toutes les personnes avaient les yeux bruns jusqu'à ce que cette mutation génétique dans le gène OCA2 déclenche un processus qui "éteint" littéralement la capacité à produire la couleur brune dans l'iris.

Cependant, avant que ce gène ne soit découvert, Francis Galton était déjà curieux de connaitre l’origine de la couleur des yeux bleus, comme l'explique Hugh Aldersey-Williams dans son livre Anatomies :

« Une mallette avec seize yeux de verre numérotés de différentes couleurs a été construite. Les yeux ont été disposés dans une feuille de métal moulée de manière à fournir à chaque œil des paupières et un sourcil, un effroi surréel survient lorsque la mallette est ouverte pour la première fois. Galton devait s'assurer que les étiquettes de couleur qu'il avait choisies parmi la «grande variété de termes» utilisée par les compilateurs des registres de famille étaient les plus importantes dans la nature. Il n'a pas choisi le brun ou le bleu, comme nous le faisons habituellement, mais des catégories de lumière et d'obscurité, divisant ceux avec des yeux "noisette" dans les deux champs. Puis il a comparé les enfants avec leurs parents et grands-parents, en employant abondamment leur tempête statistique habituelle, mais n'a rien trouvé de plus remarquable à dire à la fin de son observation est que les yeux bleus et bruns persistent pendant des générations. »

Il semblerait que les personnes aux yeux bleus ou verts sont plus susceptibles de souffrir d'un cancer de la peau, en particulier le mélanome. En réalité, être une personne avec la peau blanche et les yeux bleus est une anomalie qui a été produite par des conditions très spécifiques.

Environ 20% de la population a les yeux bleus. Ils sont relativement fréquents en Europe, avec des zones plus marquées dans les pays nordiques et orientaux où la majorité de la population a les yeux bleus.