Predict'Eyes
Calculer la couleur des yeux de votre futur bébé

Calculateur


Cliquez sur chaque personnage pour modifier la couleur de ses yeux

Couleur des yeux : Indéfinie
Couleur des yeux : Indéfinie
Couleur des yeux : Indéfinie
Couleur des yeux : Indéfinie
Couleur des yeux : Indéfinie
Couleur des yeux : Indéfinie

Couleur des yeux du bébé





Comment ça marche


La détermination de la couleur des yeux d’un individu est un phénomène complexe et fascinant, surtout quand la naissance d’un nouvel enfant approche.

De quelle couleur les yeux de mon enfant pourront-ils bien être ?
Qu’elles sont ses chances d’avoir les yeux marron, les yeux bleus ou les yeux verts ?

Les réponses suivantes sont des explications très simplifiées, la détermination de la couleur des yeux d’un individu dépend de beaucoup plus de paramètres que ceux cités ci-dessous.

Ce mode de calcul ne prend en compte que trois couleurs d’yeux théoriques : marron, vert et bleu. Les résultats donnés par ce calculateur ne sont qu’une estimation du pourcentage de chance d’avoir un enfant ayant les yeux d’une de ces trois couleurs.

Deux gènes principaux ont été détectés comme déterminants pour la couleur des yeux : EYCL3 (porté sur le chromosome 15) et EYCL1 (porté sur le chromosome 19). Le gène EYCL3 va déterminer la quantité de mélanine présente dans notre œil : couleur yeux clairs ou yeux foncés. Sa valeur peut être : B (Brown, où marron en français) ou b (Blue, ou bleu en français). Le gène EYCL1 déterminera la couleur bleue ou la couleur verte de nos yeux. Sa valeur peut-être : G (Green, vert en français) ou b (Blue, bleu en français).

Sur chaque chromosome, nous avons deux allèles différents qui nous viennent de notre mère ET de notre père.

Ces gènes ont un rapport de dominance/récessivité entre eux, c’est-à-dire que certains gènes auront le dessus par rapport à d’autres. Le gène B est dominant sur le gène b, et le gène G est dominant sur le gène b. Le gène b est toujours récessif.

Par exemple, un individu ayant les yeux marron peut avoir la combinaison :

Chromosome 15 (gène EYCL3) : Allèle 1 => B, allèle 2 => b, Gène dominant => B

Chromosome 19 (gène EYCL1) : Allèle 1 => b, allèle 2 => b, Gène dominant => b

La couleur déterminée par le gène EYCL1 est bleue, mais celle déterminée par le gène EYCL3 est marron. Finalement, cet individu aura les yeux marron, car le gène EYCL3 (ayant comme valeur B) sera dominant sur le gène EYCL1 (ayant comme valeur b).

La notion de couleur « indéfinie » correspond à un individu dont on ne connaît pas la couleur des yeux. Ce qui signifie qu’il peut posséder une des seize combinaisons possibles pouvant déterminer la couleur de ses yeux.

Sur les seize combinaisons possibles : douze correspondent à la couleur marron, trois à la couleur verte, et une à la couleur bleue.

Voici les seize combinaisons possibles :

BB GG => BROWN
BB Gb => BROWN
BB bG => BROWN
BB bb => BROWN
Bb GG => BROWN
Bb Gb => BROWN
Bb bG => BROWN
Bb bb => BROWN
BB GG => BROWN
BB Gb => BROWN
BB bG => BROWN
BB bb => BROWN
Bb GG => GREEN
Bb Gb => GREEN
Bb bG => GREEN
Bb bb => BLUE

Lorsque nous connaissons la couleur des yeux d’un individu, nous pouvons déterminer les combinaisons possibles lui correspondant. Lors de la procréation, les chromosomes du futur bébé seront constitués de l’un ou l’autre des allèles de chacun des parents.

Nous pouvons donc calculer toutes les combinaisons possibles constituées à partir de celles déterminées par la couleur des yeux de chaque parent.

Par exemple :

- Pour deux parents ayant les yeux marron, le nombre de combinaison possible est de 331776 !!!

- Pour deux parents ayant les yeux bleus, le nombre de combinaison possible n’est plus que de 16 (mais toutes égales à « bb bb »).

En utilisant ce mode de calcul, nous nous apercevons que deux parents ayant les yeux bleus ET/OU verts ne peuvent avoir un enfant ayant les yeux marron. Alors qu’en réalité c’est possible ! Même si les possibilités sont minimes, elles prouvent donc les limites de ce mode de calcul.

C’est pour cela que le calculateur est « truqué » lors de l’affichage du résultat final dans le cas où les deux parents auraient les yeux verts ET/OU bleus, pour indiquer un pourcentage minimum de chance, correspondant à la réalité, que l’enfant ait les yeux marron.